Accès au droit des personnes vulnérables : déplacement de la Défenseure des droits et du délégué général à la médiation, à Nice.

Claire Hédon, Défenseure des droits, et Daniel Agacinski, délégué général à la médiation, se rendront le 12 octobre à Nice. Ils échangeront avec les acteurs de terrain autour sur l’accès au droit et l’impact de la dématérialisation pour les publics les plus vulnérables.

« Aller vers » l’usager, aller au-devant de ses besoins pour lutter contre les inégalités d’accès au droit

Claire Hédon, Défenseure des droits, et Daniel Agacinski, délégué général à la médiation, rencontreront notamment les comités locaux du travail social et du développement social (CLTSDS) de la région PACA. Ces comités locaux sont des lieux actifs de dialogue au niveau départemental qui permettent à des personnes de statuts divers d’échanger autour des questions du travail social et de contribuer aux politiques sociales. Claire Hédon et Daniel Agacinski assisteront à une présentation du CLTSDS autour de la problématique de « l’aller-vers », un axe de travail majeur pour la Défenseure est droits. En effet, cette démarche rompt avec l’idée que l’intervention sociale ferait systématiquement suite à une demande exprimée. Les recherches du CLTSDS ouvriront donc la réflexion autour des situations de non-demande de certains publics et sur les démarches proactives qui pourraient être adoptées par les acteurs sociaux pour entrer en relation avec ces publics.

Claire Hédon et Daniel Agacinski iront également à la rencontre de l’association Les Restos du cœur, dans laquelle l’un des délégués des Alpes-Maritimes tient une permanence. Ils échangeront sur l’accès au droit des plus vulnérables et sur l’importance de tenir des permanences dans un lieu recevant des publics en grande précarité.

Dématérialisation et inégalités d’accès aux services publics

Saisie de milliers de réclamations sur les difficultés rencontrées par les usagers face à la généralisation de la dématérialisation des démarches administratives, l’Institution du Défenseur des droits a alerté dans un rapport intitulé « Dématérialisation et inégalités d’accès aux services publics » sur les risques et dérives de cette transformation numérique.

En février prochain, la Défenseure des droits publiera un nouveau rapport sur ce sujet, qui sera l’occasion de mettre en lumière les évolutions en matière de dématérialisation des services publiques, d’identifier les recommandations qui ont été suivies, depuis 2019, par les pouvoirs publics, mais aussi les difficultés émergentes.

La rencontre avec la Fondation de Nice, particulièrement confrontée à l’illectronisme, viendra alimenter cette réflexion. La Défenseure des droits et le délégué général à la médiation échangeront avec le personnel de la Fondation autour d’histoires vécues, auront l’opportunité de recueillir l’expérience du public accueilli, et entendront également les analyses des chercheurs de l’Université de Nice Côte-d’Azur.