20e anniversaire de la directive européenne sur l’égalité de traitement

Domaine de compétence de l'institution : Lutte contre les discriminations et promotion de l'égalité I

Mots clés : Equinet, Discrimination, Egalité

Ce lundi 29 juin le Défenseur des droits, Jacques Toubon est intervenu à l’occasion d’un webinaire intitulé « Equality 2020, 20 years of Equality bodies » co-organisé par « Equinet », le réseau européen des organismes de promotion de l’égalité. Réunissant 46 membres issus de 34 pays d’Europe, majoritairement des bureaux d’Ombudsman ou des commissions pour les droits humains, Equinet entend promouvoir l’égalité en Europe, et ce en soutenant les actions et travaux des organismes nationaux de promotion de l’égalité.

La conférence célébrait jour pour jour le 20e anniversaire de l'adoption par le Conseil de l'UE de la directive sur l'égalité de traitement (2000/43/CE). Premier instrument de « nouvelle génération » en matière d'égalité de traitement étendant la protection juridique contre la discrimination au-delà de l’égalité femmes-hommes, l’Europe et les Etats membres ont fait des progrès significatifs en matière de lutte contre les discriminations.

Malgré des avancées encourageantes en matière de lutte contre les discriminations en France concernant notamment l’égalité femmes-hommes, le Défenseur des droits a rappelé que le critère de l’origine ne bénéficiait cependant pas du même engagement de la part des pouvoirs publics. Il reste ainsi un des enjeux majeurs de la lutte contre les discriminations en France pour le Défenseur des droits.

La crise sanitaire qui touche l’Europe a renforcé les inégalités et doit donc inciter les institutions européennes comme les Etats membres à redoubler de vigilance pour protéger et renforcer l’égalité. L’ensemble des participants à cette conférence, membres du réseau européen Equinet, ont adopté en ce sens une déclaration intitulée « Recommandation pour une Europe juste et égalitaire : Reconstruire nos sociétés après le Covid-19 ».

Durant toute la période d’état d’urgence sanitaire en France le Défenseur des droits a continué d’exercer sa mission constitutionnelle, en assurant son rôle de vigie des droits et des libertés. Rendues publiques, l’ensemble de ses actions ont été répertoriées sur un onglet dédié de son site internet. L’ensemble des saisines liées à l’état d’urgence sanitaire ont également été répertoriées sur un site dédié d’Equinet.