Remise du prix de thèse 2022

Le 8 novembre, le huitième Prix de thèse du Défenseur des droits a été remis par Claire Hédon à Léopold Vanbellingen pour sa thèse intitulée « La neutralité des entreprises face aux expression religieuses des travailleurs ».

Réalisée sous la direction de Louis-Léon Christians et soutenue le 26 mai 2021 à l’Université catholique de Louvain (Belgique), la thèse de Léopold Vanbellingen analyse l'invocation de la neutralité‌ religieuse au sein de l'entreprise privée pour restreindre les expressions religieuses sur le lieu de travail. La problématique de recherche porte sur la restriction des libertés sous l’effet de cette neutralité non prévue par la loi et sa compatibilité avec le droit européen de la liberté de religion et de la non-discrimination des travailleurs.

Le Prix de thèse du Défenseur des droits, créé en 2014 et doté d’une valeur de 10 000 €, part du constat que les recherches universitaires, quelle que soit la discipline juridique ou des sciences humaines et sociales concernée, sont une source particulièrement précieuse pour éclairer l’action publique et nourrir la réflexion sur les outils les plus pertinents pour mieux défendre les droits dans tous les domaines de compétences de l’institution : défense des droits des usagers des services publics ; défense et promotion des droits de l’enfant ; lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité ; déontologie des professionnels de la sécurité ; orientation et protection des lanceurs d’alerte.