Juan,

discriminé à l’embauche en raison de son âge

Juan a candidaté à une offre d’emploi et après avoir échangé avec le directeur commercial et le responsable des ressources humaines, celui-ci apprend que sa candidature est rejetée au motif que son âge dépasse la limite fixée par l’entreprise pour le recrutement des cadres.

Il saisit alors le Défenseur des droits qui mène son instruction et constate que cette limite d’âge est illégale et discriminatoire car elle ne repose sur aucun critère objectif.

Le Défenseur des droits a donc rappelé les termes de la loi à l'employeur tout en lui recommandant d’indemniser Juan du préjudice qu’il a subi et de rendre compte des suites données à cette recommandation dans un délai de 3 mois. Il a également été demandé à l’entreprise de mettre en œuvre une procédure de recrutement fondée sur des critères objectifs.

Quelques mois plus tard, le groupe a informé le Défenseur des droits qu’une somme serait versée à Juan au titre de la réparation de son préjudice. Il s’est également engagé dans une importante réforme de ses pratiques de recrutement par différentes initiatives :

  • Distribution d’un guide à l’intention des recruteurs pour garantir le respect du principe de non-discrimination ;

  • Mise en place de partenariats avec des entreprises spécialisées dans le placement de publics en difficultés, notamment du fait de leur âge ;

  • Affichage sur les lieux de travail des articles du code pénal relatifs à l’interdiction de toute discrimination ;

  • Introduction de règles relatives à l’interdiction des discriminations dans le règlement intérieur ;

  • Modification de la plaquette de présentation du groupe.

Si une personne de votre entourage ou vous-même avez vécu une situation similaire ou proche, cette personne ou vous-même pouvez saisir le Défenseur des droits.