La prothèse auditive de Joëlle a été perdue à l’hôpital et elle n'a pas été remboursée. Le Défenseur des droits l'a aidée.

Domaine de compétence de l'institution : Défense des droits des usagers des services publics I

Mots clés : Ouest France

Joëlle a 92 ans et sa prothèse a été perdue lors d’une opération. L’assurance de l’hôpital mettait trop de temps à la rembourser. Sa fille a alors saisi le Défenseur des droits.

Au cours d’une hospitalisation en raison d’une double fracture du bassin, la prothèse auditive fixée sur l’oreille de ma mère a été perdue au moment où une aide-soignante passait refaire sa chambre. J’ai contacté l’hôpital dès que ma mère m’a prévenue, et j’ai demandé à ce que les frais ne soient pas avancés par ma mère car la prothèse coûte très cher (environ 2 000 €) et elle n’a qu’une faible retraite.

L’hôpital m’a répondu et m’a indiqué avoir envoyé une déclaration de perte auprès de son assurance, sans me fournir le nom ou les coordonnées. J’ai contacté à nouveau l’établissement par courrier. Une fois, deux fois : j’ai insisté sur le caractère urgent de ma demande, dans la mesure où l’absence de prothèse auditive isolait fortement ma mère. Elle est sourde d’une oreille, et n’a plus que 30 % de capacité sur l’oreille appareillée : cela avait donc un grave impact sur son état psychologique. J’ai attendu plusieurs mois, mais l’hôpital n’a jamais répondu…

Au bout de plusieurs semaines, désemparée, j’ai décidé en août 2020 de contacter le Défenseur des droits. L’agent en charge de mon dossier a pris attache auprès de la direction de l’hôpital et lui a demandé de formuler une offre d’indemnisation.

Peu de temps après, ma mère a enfin reçu une offre de l’assurance avec un virement de 2 000 € afin de s’acheter une nouvelle prothèse. Elle était tellement soulagée ! Je regrette que cela ait pris autant de temps, mais l’intervention du Défenseur des droits a été décisive pour faire avancer la situation.

Si vous avez des difficultés à faire valoir vos droits auprès d’une administration ou d’un service public, contactez gratuitement un délégué du Défenseur des droits sur www.defenseurdesdroits.fr , rubrique saisir.

Retrouvez l’expertise du Défenseur des droits toutes les semaines dans Ouest-France et sur Ouest-France.fr.